Combien d’années les éléphants sont-ils capables de vivre ?

Les éléphants ne sont pas seulement connus pour leurs intelligences et leurs mémoires. En fait, on les reconnait aussi pour leur longue durée de vie. La raison principale qui fait qu’un éléphant puisse être capable de vivre très longtemps est le fait qu’il n’a pas de prédateurs naturels. Toutefois, il existe certains facteurs qui peuvent provoquer la réduction de son espérance de vie.

La longévité d’un éléphant

Dans la généralité des cas, un éléphant qui vit dans son habitat naturel est capable de vivre jusqu’à 40 à 60 ans. Mais, il existe des cas encore plus étonnants. À titre d’exemple, les éléphants qui vivent au Kenya peuvent vivre jusqu’à l’âge de 90 ans. Comme tout autre type d’être vivant, la longévité d’un éléphant dépend du pays dans lequel il vit. L’animal s’adapte à son environnement. On peut dire qu’il n’y a pas d’animaux qui sont considérés comme étant l’ennemi des éléphants. Les seuls vrais ennemis que ces animaux puissent avoir sont les êtres humains. À cause des éventuels actes irréfléchis des hommes, il est possible que l’espérance de vie des éléphants soit réduite à moitié.

Les principaux facteurs de réduction de l’espérance de vie des éléphants

Comme ce qui a été précédemment énoncé, l’homme demeure la principale cause d’empêchement des éléphants d’atteindre les 50 ans de vie. En fait, le commerce de l’ivoire est tout particulièrement la raison qui pousse les hommes à chasser ces animaux totalement innocents et presque inoffensifs. La santé des dents des éléphants est la seconde raison qui favorise la réduction de leur espérance de vie. À partir de 40 ans, la dentition de l’animale commence à s’abîmer. Par conséquent, l’éléphant ne peut plus vraiment manger correctement, ce qui peut lui conduire jusqu’à la mort. La mort lui est inévitable à partir du moment où il a épuisé sa dernière série de dents. Enfin, les problèmes vasculaires, l’arthrite ainsi que les problèmes de santé qui sont liés à la taille et aux poids sont d’autres facteurs qui favorisent la réduction de l’espérance de vie d’un éléphant.