Lors de sa promenade, votre chien s’est fait piquer par un insecte ? Que ce soit par une abeille, un frelon, une guêpe, un moustique ou encore une tique, la piqûre est toujours susceptible de lui causer des douleurs plus ou moins importantes. Mais quelles pourront être les conséquences ? Découvrez-les dans cet article.

Des douleurs insupportables

Vous avez déjà vu un propriétaire de chien s’inquiéter tout en disant : “mon chien se gratte“. Sachez qu’il a vraiment de quoi s’inquiéter si son chien ne se gratte pas parce qu’il a des puces. S’il se gratte à cause d’une piqûre d’insecte, il doit tout de suite emmener son animal chez le vétérinaire. En effet, après une piqûre d’insecte, le chien peut se gratter et ressentir de la douleur. Selon la gravité de cette piqûre, la douleur peut devenir très importante. Par conséquent, sa peau risque d’enfler. Parfois, cela pourrait même rendre sa respiration plus difficile.

Sachez par exemple qu’une piqûre de guêpe, de frelon ou de bourdon peut causer une grande inflammation, voire un œdème. Ce qui est particulièrement douloureux pour un chien. Il peut même avoir de la fièvre ou des difficultés respiratoires, notamment s’il est allergique. C’est la raison pour laquelle ce genre de piqûre est souvent considéré comme une urgence vétérinaire.

Une surinfection bactérienne

Lorsqu’une plaie liée à une piqûre d’insecte n’est pas traitée dans les minutes qui suivent, elle risque d’entraîner une surinfection bactérienne. En cas d’allergie, cela peut devenir encore plus grave. Quelques semaines de traitement antibiotique sont souvent nécessaires afin de traiter l’infection.

Transmission de maladie

Certains insectes peuvent parfois transmettre des maladies au chien. Le phlébotome (une sorte de mouche de très petite taille) peut par exemple transmettre la leishmaniose. C’est une maladie grave qui peut causer la mort du chien. Cependant, la période d’incubation peut être plus ou moins longue (de quelques mois à quelques années).
Les tiques, quant à elles, peuvent transmettre la piroplasmose (babésiose), la borréliose de Lyme, mais aussi l’ehrlichiose. Enfin, la maladie du ver du cœur ou la dirofilariose cardiopulmonaire est transmise par les moustiques.